Banco: The Further Adventures of Papillon - Henri Charrière

La seule chose qui compte, dans la vie, avant tout : ne jamais s'avouer vaincu, et après chaque fracas, recommencer. C'est ce que je vais faire.

Et il nous vient cette même pensée en même temps : "Le passé ne veut rien dire, seul compte ce qu'on est devenu."

 

De là, oui, si on ne distingue pas bien les gens, si on ne voit que des formes, de là, oui, Montmartre est toujours le même. J'avance lentement vers l'endroit exact où, soi-disant, j'ai abattu Roland Legrand dans la nuit du 25 au 26 mars 1930.
Le banc, le même banc sans doute, repeint chaque année (ça peut bien vivre trente-sept ans un banc d'avenue dans un bois si épais), le banc est là et le bec électrique est là, et le bar en face est là, et les pierres des maisons sont toujours les mêmes, et les volets de la maison en face, à demi fermés, sont encore là. Mais parle, parle donc, matière de pierre, de bois, d'arbre, de verre ! Vous avez vu, vous, vous y étiez puisque vous y êtes encore, vous êtes les premiers, les seuls, les vrais témoins du drame et vous, vous savez bien que celui qui a tiré cette nuit-là ce n'était pas moi. Pourquoi ne l'avez-vous pas dit?

 

 

Le revenant est là malgré vous tous, il a repoussé la pierre de la tombe où vous l'aviez enterré vivant.