House of Leaves

House of Leaves - Mark Z. Danielewski Deviner, c'est avant tout "lire", déchiffrer le monde, se livrer à une lecture rationnelle du monde.

L’œil n'a pas besoin de produire un signal pour voir, pas plus qu'un objet ne doit produire un signal afin d'être vu. Un objet a simplement besoin d'être illuminé.

"Comment puis-je savoir où aller si je ne sais pas où nous sommes? Enfin quoi, franchement, où se trouve cet endroit par rapport à ici, par rapport à nous, à tout le reste? Où ça?"

Je me méfie des rêves dont je ne peux me souvenir, de ces paroles que seuls les autres peuvent entendre.

Remarquons bien que la "poignée" de la porte ne pourrait guère être dessinée à l'échelle de la maison. C'est sa fonction qui prime tout souci de grandeur. Elle traduit une fonction d'ouverture. Seul un esprit logique peut objecter qu'elle sert aussi bien à fermer qu'à ouvrir. La poignée ouvre plus qu'elle ne ferme.

Bien sûr, la lumière et l'obscurité comptent beaucoup moins pour une chauve-souris. Ce qui importe le plus à une chauve-souris c'est si oui ou non des fréquences FM perturbent son radar.

Il n'y a que 8 160 photogrammes dans le film de Karen et cependant elles servent de parfait contrepoint à cette étendue infinie de couloirs, de pièces et d'escaliers. La maison est vide, son film est plein. La maison est obscure, son film resplendit. Un grondement hante cet endroit, le sien est béni par Charlie Parker. Dans Ash Tree Lane se dresse une maison sombre, froide, et vide. Dans son 16 mm se dresse une maison de lumière, d'amour et de couleur.

Quand des propositions mathématiques se rapportent à la réalité, elles ne sont pas certaines; quand elles sont certaines, elles ne se rapportent pas à la réalité. - Albert Einstein

A son retour en Virginie, elle avait retrouvé un semblant de gaieté. Mais la grande différence c'était qu'à présent son sourire n'exprimait plus la moindre affectation. La courbe de chaque lèvre n'était plus le miroir de l'autre.

A chaque pas que fait Navidson, nous aussi nous sommes de plus en plus convaincus d'avoir en face de nous une fenêtre et qui plus est une fenêtre ouverte. Les portes offrent un passage mais les fenêtres offrent une vision.

C'est l'histoire d'un type qui se rend à Madrid. Il a envie de quelque chose de nouveau alors il décide d'essayer un petit restaurant où il commande la spécialité de la maison. On lui apporte bientôt une assiette pleine de riz pilaf avec deux gros trucs charnus.
"Qu'est-ce que c'est? il demande au serveur.
"Des cojones, Señor.
"C'est quoi des cojones?
"Des cojones, répond le serveur, ce sont les testicules du taureau qui a perdu dans l'arène aujourd'hui.
Au début il hésite un peu, puis il se lance et goûte. Et il trouve ça délicieux. Une semaine plus tard, il retourne dans le même restaurant et commande la même chose. Cette fois, quand le plat arrive, les portions sont beaucoup plus petites et n'ont pas aussi bon goût. Il appelle aussitôt le serveur.
"Hé, dit-il, c'est quoi ça?
"Des cojones, répond le serveur.
"Non, non, explique-t-il. J'en ai pris la semaine dernière et ils étaient beaucoup plus gros.
"Ah, Señor, soupire le serveur. Le taureau ne perd pas à chaque fois."

It's an awsome book! It took 12 year to Mark Z. Danielewski to write this book!!! You can read this book upside down. One sentence can be written on a single page. There are other things like that but you should read it!! It's a must! It's a best-seller!!