W, or the Memory of Childhood (Verba Mundi)

W, or the Memory of Childhood - Georges Perec, David Bellos Je n'écris pas pour dire que je ne dirai rien, je n'écris pas pour dire que je n'ai rien à dire. J'écris : j'écris parce que nous avons vécu ensemble, parce que j'ai été un parmi eux, ombre au milieu de leurs ombres, corps près de leur corps; j'écris parce qu'ils ont laissé en moi leur marque indélébile et que la trace en est l'écriture et le souvenir de leur mort et l'affirmation de ma vie.

A ce souvenir s'associe celui des jeux de mots en forme de comptine où la suite des nombres aboutit généralement assez vite à un calembour : "Une gare, deux gares, trois gares, quatre gares, cinq gares, cigare !" ou encore : "Pie un, Pie deux, Pie trois, Pie quatre, Pie cinq, Pie six, Pissette !"